1. Home
  2. ACTUALITÉS
  3. Le prospect Losene Keita explique pourquoi il a refusé des offres de l’UFC et du PFL : « Je connais… »

Le prospect Losene Keita explique pourquoi il a refusé des offres de l’UFC et du PFL : « Je connais… »

0
losene keita
Crédit : Instagram Keita

Losene Keita est l’un des prospects les plus en vue de ces dernières années et il aurait refusé des offres de l’UFC et du PFL.

Il n’est pas fréquent qu’un combattant régional décline plusieurs offres de l’UFC et du PFL, mais c’est exactement ce qu’a fait Losene Keita avant de signer un nouveau contrat pour rester avec la promotion européenne Oktagon MMA. Le combattant de 26 ans, qui a quitté la Guinée pour s’installer en Belgique alors qu’il n’était qu’un enfant, a toujours rêvé de briller sous les lumières de l’UFC. C’est un rêve qu’il espère toujours réaliser un jour, mais Keita n’a pas senti que le moment était venu lorsque l’UFC l’a appelé.

« Oktagon est comme une maison pour moi », a déclaré Keita à MMA Fighting. « Oktagon m’a donné ma chance et les fans m’aiment et je suis très populaire là-bas. Pour moi, l’UFC était ma première option, mais je me suis dit : pourquoi devrais-je quitter ma maison pour aller ailleurs ? J’ai 26 ans, j’ai un bon palmarès et j’apprends encore tous les jours. Je peux encore acquérir beaucoup d’expérience avant d’aller à l’UFC. Je ne dis pas que le rêve de l’UFC est terminé, mais pour moi, Oktagon est maintenant ma maison et j’y suis heureux. »

Losene Keita connait sa valeur

Keita admet qu’il est impossible que l’argent ne joue pas un rôle dans son choix, mais ce n’est pas le seul facteur. Bien qu’il apprécie que l’UFC le considère comme un atout qui mérite plusieurs offres, Keita a eu l’impression qu’Oktagon comprenait vraiment sa valeur pour l’organisation.

« L’UFC a déjà essayé de me faire signer trois fois », a révélé Keita. « Cela n’arrive pas, mais je ne pense pas que beaucoup de combattants soient à ma place. C’est pourquoi cela n’arrive pas [très souvent]. Je suis payé et je suis bien payé à Oktagon. Je suis l’une des plus grandes stars de l’organisation. Aller à l’UFC, se battre pour 12 000 dollars [pour se montrer] et 12 000 dollars [pour gagner] ou 15 000 dollars et 15 000 dollars, c’est de la folie. Je sais que l’UFC est la plus grande organisation et je connais ma valeur. À Oktagon, ils connaissent ma valeur, ils la respectent. C’est tout. »

L’exemple le plus proche d’un autre athlète ayant opté pour une voie similaire à celle empruntée par Keita est peut-être celui de la star actuelle de l’UFC, Paddy Pimblett, qui a également refusé plusieurs offres de la promotion avant de finalement y signer en tant qu’agent libre en 2021.

« Je sais que si je vais à l’UFC, je ne veux pas être un prétendant. Je veux être champion », a déclaré Keita. « Je veux être double champion à l’UFC. Ce n’est pas encore le moment d’aller à l’UFC. J’apprends tous les jours. Cela fait six ou sept ans que je suis dans le MMA, je suis encore jeune, donc ce n’est pas le moment. Financièrement, ce n’est pas non plus le moment. »

« Je ne suis pas arrogant, mais j’ai confiance en moi. Je peux faire partie de l’UFC dès maintenant et être dans le top 10. Paddy, je pourrais le battre au premier round. Je suis prêt [pour l’UFC]. La première fois [que l’UFC m’a contacté], ils m’ont donné un adversaire, j’avais déjà la date, tout, mais financièrement je me sens bien à Oktagon, c’est ma maison. Je marche dans la rue et tout le monde me connaît. Je vais à l’UFC, mais je n’y suis pas encore. Je sais que cela peut changer rapidement, mais je suis attaché aux fans d’Oktagon et je ne veux pas changer cela pour l’instant. »

Et le PFL alors ?

Losene Keita dit qu’il a également refusé une offre du PFL pour rejoindre la saison des poids plume de la compagnie, où huit combattants s’affrontent pour avoir la chance de gagner un grand prix d’un million de dollars. Bien qu’il apprécie cet intérêt, Keita félicite Oktagon d’avoir débloqué la même somme pour son propre tournoi des poids légers, qui se déroulera ce samedi en Allemagne. Keita fait bien sûr partie de ce tournoi.

« Le plus intéressant était en fait le PFL, parce que le PFL voulait que je participe au tournoi poids plume d’un million de dollars », explique Keita. « C’est une très bonne affaire. Mais j’ai dit que je pouvais gagner un million là-bas ou ici, mais qu’il y avait un endroit où j’étais chez moi et un autre où je n’étais pas chez moi ».

Keita sait qu’il y a un risque à rester dans Oktagon plutôt que d’accepter l’offre de rejoindre l’UFC. Il a déjà été confronté à ce genre d’adversité lors de sa seule défaite professionnelle, après que Keita se soit cassé la jambe lors d’un combat en juillet 2023, ce qui constitue la seule défaite de son palmarès. Il a rebondi assez rapidement avec une victoire par K.O. en décembre dernier, et maintenant Keita se concentre sur le tournoi des poids légers qui commence pour lui samedi.

Que pensez-vous des mots de Keita ?

jose aldo documentaire
Anthony Sterpigny Après une Licence STAPS Activité Physique Adaptée et Entrainement Sportif, Anthony a intégré l’IEJ Paris afin d’obtenir un Master Sport en journalisme. À la suite de ses études, il a rejoint le groupe RMC SPORT et plus précisément la rédaction football et sports de combat en tant que stagiaire et continue d’y travailler en tant que pigiste et même que des fois, il entre dans la cage pour se divertir. Football, boxe et MMA, aucun de ces sports n’a de secret pour lui. Meilleur technicien que Rolland Courbis, plus technique que Brahim Asloum et un étranglement arrière à faire rougir Brock Lesnar. “Send me a location !”

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.