1. Home
  2. NEWS
  3. La politique anti-musulmans de Trump empêchera-t-elle Mousasi de combattre à l’UFC 210 ?

La politique anti-musulmans de Trump empêchera-t-elle Mousasi de combattre à l’UFC 210 ?

0
0

Le 27 janvier, le nouveau Président des États-Unis Donald Trump a signé un texte décrétant l’interdiction d’entrer sur le territoire américain aux citoyens provenant de sept pays musulmans. De nombreux sports seront touchés par ce décret, à commencer par le MMA.

L’UFC compte un certain nombre d’athlètes rattachés à ces pays bannis. L’un d’entre eux est le natif iranien Gegard Mousasi, qui a récemment exprimé ses craintes à l’approche de l’UFC 210 et de son combat contre Chris Weidman à Buffalo, New York.

Le fighter n’est pas en mesure de confirmer sa présence à l’événement, car il lui faudra entrer aux USA :
« J’ai la nationalité hollandaise, mais j’ai aussi un visa. Cela dit, à ce qu’il paraît, même avec un visa on peut s’attirer des ennuis […] Les avocats de l’UFC sont très occupés, les personnes qui prennent en charge les visas aussi. Tout cela ne dépend pas de moi. Mon boulot, c’est de m’entraîner et d’être prêt pour le match. Mais c’est tout de même ennuyeux. »

Le texte de Trump concerne en priorité les citoyens d’Iran, Irak, Somalie, Syrie, Soudan et du Yémen, ainsi que les réfugiés en période de crise. Né à Téhéran de parents Arméniens, Gegard poursuit son entraînement tout en s’interrogeant sur le bien-fondé de la politique américaine :

« Cette interdiction ne va pas dans le bon sens. Le monde est en crise, et ce n’est pas une façon positive d’aborder le problème […] Je pense que Trump est un type arrogant, il agit à sa manière, mais je pense que sa compréhension de la politique est limitée. Je vais attendre cette semaine, et rester tranquille à l’entraînement, ce qui est aussi un bon point pour mon combat. »

L’UFC 210 aura lieu le 8 avril, au KeyBank Center de Buffalo, à New York.

Traduit et adapté d’un article de BloodyElbow.com