Home ARTICLES PFL – 10 nouveaux noms, dont des figures connues, pour la saison 2020

PFL – 10 nouveaux noms, dont des figures connues, pour la saison 2020

La Professional Fighters League prépare sa troisième saison. À ce titre, elle a ajouté dix nouveaux membres à son roster. Découvrons leurs identités.

La PFL avance ses pions pour la saison 2020. Des nouveaux venus ont été officialisés il y a quelques heures. Cela concerne pas moins de cinq catégories de poids.

Chez les poids légers, des candidats sérieux à la victoire débarquent : Olivier Aubin-Mercier (11-5 MMA, 7-5 UFC), Johnny Case (27-7-1 MMA, 4-2 UFC), Clay Collard (17-8 + 1nc MMA, 1-2 UFC) et Marcin Held (26-7 MMA, dont 11-3 Bellator). Le passage à l’UFC de ce dernier en 2016-2017 a été un cuisant échec (1-3, battu notamment par Diego Sanchez et Joe Lauzon). Mais à seulement 28 ans le Polonais peut encore rebondir.

La division lightweight féminine avait besoin de concurrence pour l’ultra-dominante Kayla Harrison. C’est en bonne voie avec la signature d’une figure comme Cindy Dandois (16-5 MMA, passée par M-1, UFC, Cage Warriors, Rizin, Bellator). Peu d’infos en revanche sur l’autre recrue, la débutante Laura Sanchez.

Les poids lourds auront droit à l’arrivée d’un Nigérian au nom prometteur, Mohammed Usman (6-1 MMA, révélé au Titan FC). Ce dernier est le frère de Kamaru, champion welterweight de l’UFC. Saura-t-il se faire un prénom dans le milieu martial ? Également du voyage, Justin Willis, récemment libéré de son contrat UFC malgré une fiche largement positive (4-1 dans l’Octogone, 8-2 MMA).

Les mi-lourds accueilleront le déjà reconnu Jordan Young (11-1 MMA, 6-1 Bellator). Côté poids plumes enfin, la participation de Bubba Jenkins, lui aussi habitué de la compagnie californienne (14-4 MMA, 8-3 Bellator).

La compétition la plus dure actuellement ?

En bref, le PFL poursuit sa politique de recrutement de qualité, d’hommes encore dans la fleur de l’âge plutôt que de chercher des top stars cramés. Le PDG de la compagnie, Peter Murray, s’est réjoui de cette situation.

« Je suis fier d’accueillir dans la Professional Fighters League ce groupe diversifié et talentueux. Ce sont des combattants de haut niveau qui étaient très prisés. La moitié des participants de la nouvelle saison sera composée de recrues, et l’autre moitié concernera les meilleurs combattants de la saison dernière« .

« Les combattants de la PFL concourent pour le challenge le plus difficile du MMA, devant se battre jusqu’à cinq fois la même année. Nous renouvelons le concept en trois temps : saison régulière, playoffs et soirée de championnat avec six ceintures en jeu et 1 million de dollars à la clé. Je suis très heureux que nos fans du monde entier puissent voir des nouveaux combattants. Cette saison démarre le 21 mai sur ESPN2 et ESPN+« .

Après une édition 2019 réussie, La PFL continue tout doucement de se faire une place dans le monde du MMA. Son déroulement atypique avec des champions désignés sur l’année civile contribue à son succès. La saison régulière aura lieu de mai à août. La phase à élimination directe commencera en octobre et les finales auront lieu lors du réveillon du nouvel an.

La signature de ces nouveaux membres, dont pas mal d’ex-UFC ou ex-Bellator, est-elle synonyme de nouveau palier franchi par la Professional Fighters League ?

Suivez-nous sur : FACEBOOK INSTAGRAM

Source : sherdog.com

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de