1. Home
  2. ACTUALITÉS
  3. Benoit Saint Denis dévoile son plan de carrière à l’UFC : « J’ai hâte d’avoir… »

Benoit Saint Denis dévoile son plan de carrière à l’UFC : « J’ai hâte d’avoir… »

7
benoit saint denis
Crédit : UFC

Benoit Saint Denis a un plan en tête, il veut avoir la ceinture de l’UFC et pense savoir comment y arriver en peu de temps.

Benoit Saint Denis est en mission. Le combattant français termine son année 2023 avec 3 énormes finishs, une soumission sur Ismael Bonfim, un TKO sur Thiago Moises et un KO sur Matt Frevola pour s’offrir une place dans le top 15 de la catégorie la plus dangereuse de l’UFC. ‘The God Of War’ est déterminé à avoir une année 2024 encore plus riche que celle qu’il vient de vivre. A travers une interview donnée au quotidien Figaro, BSD dévoile son plan.

Benoit Saint Denis est sûr de lui

Alors qu’il a réclamé le perdant entre Arman Tsarukyan et Beneil Dariush, le combattant Français espère aussi affronter Mateuz Gamrot en Europe et pourquoi pas lors d’un UFC en France.

« Ça va dépendre des performances, et de l’UFC. L’organisation peut pousser pour me mettre dans ce que je veux, c’est-à-dire des combats compétitifs contre des mecs durs. Une victoire avant la limite contre Gamrot, ce qui ne s’est jamais fait, me permettra sans doute de me positionner pour un combat dont l’enjeu sera la place de challenger numéro un, voire un combat pour le titre, ou un remplacement. Ça peut aller très vite. Un combat contre un top dix, puis un top cinq, puis pour le titre… Ça dépendra beaucoup du prochain adversaire. Je pense que qu’un Gamrot ou un Dariush me permettrait, en cas de grosse performance, de me positionner directement contre Dustin Poirier, Justin Gaetje, ou Arman Tsarukyan. Il y en a d’autres qui vont combattre aussi, ça va bouger la catégorie de poids. »

« J’ai hâte d’avoir un adversaire : si ce n’est pas Gamrot, tant pis. Mais je veux me projeter. Je veux un adversaire le mieux placé possible : mais clairement, si on me donnait Makhachev demain, je serai le plus heureux du monde ; mais ça marche par étapes. Quelqu’un dans le top dix, près du top cinq, ça serait déjà exceptionnel, c’est ce qu’on souhaite. »

Benoit Saint Denis ne veut pas s’arreter en si bon chemin et veut très clairement le titre de l’UFC autour de sa taille.

Que pensez-vous des mots de BSD ?

Quelle est la suite pour benoit Saint Denis à l'UFC ? Le podcast de la rédac' !
Anthony Sterpigny Après une Licence STAPS Activité Physique Adaptée et Entrainement Sportif, Anthony a intégré l’IEJ Paris afin d’obtenir un Master Sport en journalisme. À la suite de ses études, il a rejoint le groupe RMC SPORT et plus précisément la rédaction football et sports de combat en tant que stagiaire et continue d’y travailler en tant que pigiste et même que des fois, il entre dans la cage pour se divertir. Football, boxe et MMA, aucun de ces sports n’a de secret pour lui. Meilleur technicien que Rolland Courbis, plus technique que Brahim Asloum et un étranglement arrière à faire rougir Brock Lesnar. “Send me a location !”

Comment(7)

  1. Oui Benoît vas y par étapes, j avais des doutes au départ sur ses prises de risques avec sa garde ouverte mais je ne peux m empêcher de croire qu’il peut casser des geueles dans le top 5

    1. Il peut, mais attention effectivement à son style très risqué. Partir à la guerre contre un Gaethje par ex, je suis pas sûr que ce soit l’idée du siècle. Mais je pense qu’il a tout à fait sa place dans le top 5. Après; c’est difficile à dire tellement y a de tueurs en haut de la caté…

    1. D’un côté il a raison de l’ouvrir, il a de l’ambition, d’un autre côté demander Makhachev ou Gaethje je pense pas que ce soit une bonne idée non plus pour le moment..

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.