1. Home
  2. CONOR
  3. MCGREGOR
  4. José Aldo avant l’UFC 212 : « Cela ne sert plus à rien d’être un bon gars ! »

José Aldo avant l’UFC 212 : « Cela ne sert plus à rien d’être un bon gars ! »

0
0

José Aldo est décidé à unifier le titre featherweight UFC au titre intérim de Max Holloway. Les deux hommes s’affronteront à l’UFC 212, à Rio de Janeiro le 3 juin. Sur le chemin qui mène à ce combat, Aldo se réjouit de ses joutes verbales avec le Champion intérim.



Après avoir échangé durant une année avec Conor McGregor, le Brésilien reconnaît avoir changé son approche des discussions d’avant-match, considérant qu’elles servaient à vendre davantage :

« Je trouve que cette rivalité est super parce qu’elle se vend beaucoup et nous rapporte plus d’argent. La génération actuelle est complètement différente de celle que j’ai connue à mes débuts. Quand j’ai commencé, les athlètes combattaient pour l’honneur, le respect, et une certaine philosophie. Aujourd’hui, on n’a plus affaire à de vrais combattants. C’est une plaisanterie. Si vous ne parlez pas, vous combattez pour rien. Vous êtes oublié. »

« Les classements ne servent à rien. Il faut être une mauvaise langue. Ce qui dirige ce sport aujourd’hui, c’est l’argent. Pour moi, c’est devenu normal. J’ai récolté beaucoup d’argent contre McGregor. Je veux rester Champion et garder mon honneur et mon respect saufs. Mais cela ne sert plus à rien d’être un bon gars. Ce qu’il faut, c’est du trash-talking. Ça gonfle l’attrait des combats. Quand le match est terminé, chacun rentre à la maison avec ses billets dans la poche. Il faut mal parler, parce que c’est ça qui rapporte.»


Aldo a récemment tenté d’obtenir un match contre Khabib Nurmagomedov, si cela n’a pas abouti, il reste intéressé à l’idée d’effectuer des superfights :

« Il y a d’abord Holloway. Et après ma victoire, je penserai à autre chose. La catégorie est un peu à l’arrêt. C’est aussi le cas des lightweights. J’ai tenté d’obtenir un combat, mais cela n’a pas marché. Après ma victoire, on verra. J’ai déjà quelques matchs en tête. Je veux des superfights, défier d’autres adversaires. J’ai un plan en tête. »