1. Home
  2. ARTICLES
  3. Georges St-Pierre dit enfin ce qu’il pense de Michael Bisping

Georges St-Pierre dit enfin ce qu’il pense de Michael Bisping

0
0

Georges St-Pierre a l’intention de laisser Michael Bisping faire tout le travail de promo en vue de leur match pour le Championnat middleweight de l’UFC. Cependant, le Canadien a pris le temps de dire ce qu’il pensait du Champion. Et ce n’est pas tout rose. Voici ses déclarations à l’antenne du podcast UFC Unfiltered :

« Je ne considère pas Michael Bisping comme un bon trash talker ; je le trouve horrible […] Pour moi, ce qu’il fait est bien, plus il parle, plus il se met dans l’embarras. Je m’en fous. Avec des gars comme Conor McGregor ou Chael Sonnen, je ne pourrais pas m’engager dans une joute verbale, parce qu’ils sont trop forts. Mais Michael Bisping, il pense qu’il est bon alors qu’en fait, il est horrible. Rien de ce qu’il dit n’a de sens. Plus il l’ouvre, plus il s’embarrasse lui-même […]

Bien qu’il fasse l’idiot en essayant de me déstabiliser, je l’admire en tant qu’athlète. Ce qu’il a réalisé est incroyable. Il a 37 ans, je crois. Il a accepté un match de Championnat (contre Luke Rockhold à l’UFC 199) avec une délai raccourci. Certains ne voulaient pas de ce combat. Il a des couilles. Il n’a pas volé le titre. Il l’a gagné et il le mérite. Michael a également parlé ouvertement de dopage. Il est l’un de ceux, d’après ce que j’ai compris et entendu, qui n’ont jamais trop gagné d’argent en combattant. Pas autant qu’il aurait dû. Du point de vue de ce qu’il représente pour moi, je pense que c’est une belle opportunité de revenir et de combattre. »

Georges a également évoqué le statut de Champion :

« J’ai toujours voulu revenir, c’était dans un coin de ma tête. Je n’étais pas satisfait de l’état du MMA à l’époque. Il y a un triangle fondamental pour la performance : le physique, l’émotionnel et le mental. Si l’un déconne, la performance en subit les conséquences. En ce qui me concerne, j’avais des problèmes sur le plan mental et physique. Défendre une ceinture est une lourde responsabilité. Les gens ne s’en rendent pas compte. Seule une poignée de personnes peuvent comprendre cela.

C’est dur d’être Champion. Ça l’est encore plus de le rester, croyez-moi. J’avais une énorme pression. Cette pause était vraiment agréable. Des choses se sont améliorées dans le MMA, et je me sens au sommet de ma forme. Je ne veux pas gâcher ça. Je veux revenir et écrire l’histoire. »

Enfin, GSP s’est exprimé sur sa nouvelle catégorie :

« Si je me sens bien en middleweight, j’y resterai. Si ce n’est pas le cas, je descendrai peut-être. Il y a trois catégories dans lesquelles je peux combattre. Je ne mens pas. Je ne suis pas un gros welterweight, mais plutôt un welterweight normal. Je tourne autour des 84-86 kg. Même certains lightweights sont parfois plus costauds que moi. Je pense que je pourrais descendre à 70 kg, mais je ne suis pas fan du cutting. Je privilégie toujours la santé plutôt que la performance. »

Lire : GSP : « L’amour des arts martiaux mixtes m’a donné envie de revenir… »

Traduit et adapté d’un article de MMAJunkie.com