Home ARTICLES Vitor Belfort arrêtera sa carrière après l’UFC St. Louis sauf… s’il est payé 10 millions de dollars ou plus !

Vitor Belfort arrêtera sa carrière après l’UFC St. Louis sauf… s’il est payé 10 millions de dollars ou plus !

Presque 21 ans après sa première apparition à l’intérieur de l’Octogone, Vitor Belfort participera au dernier combat de son contrat avec l’UFC ce dimanche, en affrontant Uriah Hall lors de l’événement principal de l’UFC St. Louis. « The Phenom » pensait son affrontement avec Nate Marquardt à l’UFC 212 en juin serait son dernier sous la bannière de la compagnie, mais a découvert juste avant l’événement qu’il lui restait encore un combat dans son contrat. Victorieux à Rio de Janeiro, Belfort explique pourquoi il prendra sa retraite dimanche soir.

« Je vais commencer à ouvrir mes franchises de fitness ce lundi », j’investis dans mes entreprises. Je pense qu’il est temps de faire reposer mon corps, je me concentre donc sur les franchises de Belfort Fitness et Lifestyle, non seulement aux Etats-Unis mais aussi au Brésil.  » a déclaré Vitor.

Rester à la retraite est toujours compliqué, surtout dans un sport comme les arts martiaux mixtes, et « The Phenom » a déjà un prix en tête pour un retour potentiel à la compétition – à l’UFC ou pas d’ailleurs.

« 10 millions de dollars ou plus, pour commencer la engager la conversation, c’est le point de départ. Et puis nous commençons à parler vraiment. Beaucoup d’argent. Beaucoup d’argent. Des millions… » continue-t-il. « De toute façon, je vais contiunuer à m’entraîner. J’ai beaucoup d’amis qui se battent, donc je serai toujours préparé parce que j’aime faire ça, c’est mon style de vie, mais ça doit être très, très, très intéressant pour moi pour retourner dans la cage. »

Belfort a fait parti de certains événements historiques sous la bannière de l’UFC, se battant pour le titre dans plusieurs catégories de poids, remportant un tournoi poids lourds et a détenu la ceinture en 205 livres à un moment, et il ne craint pas de mettre fin à sa carrière avec la carte des combats annoncées à St. Louis.

« C’est merveilleux, iIl n’y a pas de grande ou petite carte pour moi. Quand l’Octogone se ferme, c’est la même taille pour tous, et c’est une joie pour moi d’être là. Je n’aime pas dire au revoir, faire une fête pour un combat d’adieu. Ce n’est pas du football. Ce n’est pas un combat d’adieu avec le barbecue et la musique; C’est un combat, vous ne pouvez pas vous détendre et profiter, dire au revoir comme ça. C’est un sport très sérieux, donc c’est un plaisir pour moi d’être ici. C’est une bonne carte, pleine de Champions, de combattants qui feront l’avenir du sport. Je suis très content de tout ce que j’ai accompli, de ce que j’ai fait et de pouvoir finir comme ça. Je me sens spécial. « 

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des