1. Home
  2. ACTUALITÉS
  3. Tous les résultats de ONE Battleground III

Tous les résultats de ONE Battleground III

0
2

Le ONE Championship nous proposait ce vendredi le troisième volet de Battleground au sein de l’Indoor Stadium de l’île de Singapour. Toujours pas de public pour assister à cet événement. Pas moins de six combats étaient prévus au programme avec en main event, le choc en muay-thaï entre Sitthichai Sitsongpeenong et Tawanchai, membre des P.K. Saenchai Muaythaigym.

En combat d’ouverture, Ben Royle (5-1), révélé par l’Eternal MMA effectue son deuxième combat dans l’organisation et affronte Purev Otgonjargal (6-1-0) révélé par les ONE Warrior Series 9 où il avait eu sa première victoire. Il s’agit d’un combat de la catégorie bantamweight.

Le combat ne dure qu’une cinquantaine de secondes, le temps que Otgonjargal place un crochet destructeur qui envoie Royle au sol. Il continue brièvement le travail au sol en ground and pound. L’arbitre arrête.

Purev Otgonjargal l’emporte par KO.

Toujours dans la catégorie bantamweight, on retrouve le sudcoréen Song Min Jong (11-8) effecutant son troisième combat au ONE. Il a fait ses armes au Road FC où il avait débuté en 2011, c’est en 2019 qu’il a rejoint le ONE. Il affronte l’américain Tial Thang (3-0) qui n’a effectué que des combats au ONE. Il a un record de jiujitsu de 50-3.

1er round: Jong tente de partir en lutte contre le grillage mais se fait renverser avec une prise de jiujitsu. Thang domine ensuite au sol et touche avec des uppercuts une fois son adversaire relevé. Les échanges pieds-poings sont vifs. Song parvient finalement à grappler et à réaliser un ground and pound en prenant le dos.

2ème round: Song continue à mettre la pression notamment avec des crochets et des coups de genou. Thang réussit un takedown mais ne parvient pas à le conserver. C’est par la suite Jong qui l’amène. Thang peine à revenir sur ses pieds mais y arrive finalement. Thang accélère au niveau des coups et effectue un ground and pound une fois au sol.

3ème round: Thang se retrouve une nouvelle fois enfermé contre le grillage mais il arrive encore à inverser la position. Quand Song retente une accélération, il a une nouvelle fois le reflexe de l’amener au sol. Mais Song reprend le dos de son adversaire contre le grillage.

Victoire de Song Min Jong par décision unanime.

En atomweight, c’est le retour de Bi Nguyen (6-6), qui sort d’une victoire contre l’indienne Ritu Phogat après une mauvaise série de 3 défaites. Elle s’était faite connaître au KOTC avant d’arriver au ONE en 2019. Elle affronte cette fois la philippine Jenelyn Olsim (4-2), ancienne combattante de muay-thaï issue des ONE Warrior Series.

1er round: Nguyen veut bloquer Olsim contre la cage mais se fait bloquée par un étranglement. La philippine tente ensuite une clé de bras. Nguyen parvient à se relever et à bloquer son adversaire contre le grillage puis la ramène au sol. Olsim reprend le dessus en fin de reprise.

2ème round: Olsim arrive à toucher Nguyen avec un crochet droit qui l’amène directement au sol. Elle continue ensuite le travail en ground and pound durant tout le reste du round. Nguyen passe à côté de la reprise et reste incapable de trouver des solutions.

3ème round: Nguyen parvient à exécuter un takedown mais Olsim va très vite revenir sur les pieds. Les deux femmes sont au centre et se touchent assez régulièrement. Nguyen l’amène plusieurs fois contre la cage et réussit finalement à l’amener. Elle frappe mais a du mal à conserver la position.

Victoire de Jenelyn Olsim par décision unanime.

On assiste ensuite à un combat de flyweights. Le sudcoréen Dae Hwan Kim (15-7), ayant perdu ses 3 derniers combats, affronte le chinois Xie Wei (8-3), n’ayant perdu qu’un seul de ses 8 combats au ONE Championship. Sa seule défaite a été contre Danny Kingad.

1er round: Les attaques pieds-poings de Kim sont efficaces et il ébranle Wei avec un crochet. Il tente une guillotine au sol mais n’arrive pas à la verrouiller et se fait contrer. Kim arrive par la suite à slamer son adversaire et à le contrôler au sol. Wei inverse ensuite la position, Kim n’arrive pas à exercer un contrôle durable.

2ème round: Les échanges pieds-poings sont assez vifs entre les deux combattants. Wei prend le centre et domine les échanges. Il envoie pas mal d’uppercuts qui touchent son adversaire. Soudainement, Wei accélère et ébranle son adversaire avec une série de crochets. Il continue au sol en ground and pound.

3ème round: Wei continue à accélérer avec des attaques pieds-poings en début de reprise puis calme le jeu. Il place un coup de pied retourné, Kim n’a d’autre choix que d’essayer de le bloquer contre la cage. Il se retrouve au sol puis se relève. Wei frappe dans le ventre et ébranle, puis au sol.

Victoire de Xie Wei par TKO.

Vient ensuite un combat à 57,7 kilos avec l’ancien champion straweight Dejdamrong (11-6), doté d’un très grand palmarès en muay-thaï, et le chinois Banma Duoji (13-1) qui effectue ses débuts au ONE Championship. Il avait fait ses armes au WLF et était sur une série de victoires jusqu’à sa défaite contre Andrey Marchenko au Kunlun Fight.

1er round: Les échanges pieds-poings sont vifs entre les deux combattants. Dejdamrong rentre davantage avec ses leg-kicks et Duoji davantage avec ses crochets. Un coup illégal est envoyé mais la partie reprend. Il parvient à ébranler son adversaire à plusieurs reprises avec ses enchaînements de jab très rapides. Il calme ensuite le rythme.

2ème round: Dejdamrong envoie un coup illégal mais le combat repart finalement. Les deux hommes s’échangent divers leg-kicks. Duoji ne parvient pas partir en lutte ou à immobiliser son adversaire contre le grillage. Dejdamrong est en sang. Il parvient finalement à ébranler son Duoji avec des coups de genou contre le grillage et le combat est stoppé.

Victoire de Dejdamrong par TKO.

C’est à présent le main event en muay-thaï, dans la catégorie featherweight. C’est le fameux le choc entre Sitthichai Sitsongpeenong (123-32-5) et Tawanchai (125-30-2), membre des P.K. Saenchai Muaythaigym.

Sitthichai livre une double carrière en kickboxing où il a remporté des tournois importants au Wu Lin Fleng, au Kunlun Fight ou encore au Glory où il est resté trois ans champion lightweight. C’est un grand nom du muay-thaï, discipline où il a aussi remporté divers tournois et a été notamment champion welterweight Lupinee Stadium. Agé de 22 ans, Tawanchai a débuté sa carrière en 2013 et a été déclaré combattant de l’année par le Lumpinee Stadium en 2018. Il sort d’une victoire contre Sean Clancy qui est le champion WBC super lightweight dans ce sport.

1er round: Les échanges pieds-poings sont assez vifs en début de round. Tawanchai réussit de belles combinaisons de crochets qui touchent son adversaire. Sitthichai arrive lui aussi à toucher et met davantage de leg-kicks.

2ème round: Les leg-kicks envoyés sont nombreux. Sitthichai tombe et se relève. Les coups donnés sont systématiquement rendus. Sitthichai prend le centre, il varie les attaques pieds-poings et Tawanchai riposte.

3ème round: La reprise est encore une fois très vive et très serrée. Les échanges pieds-poings sont rapides. C’est Tawanchai qui recule le plus. Il chute plusieurs fois après des leg-kick ratés. Sitthichai semble plus agressif.

Victoire de Sitthichai par décision partagée.

La semaine prochaine se tiendra un événement exclusivement féminin intitulé Unpower. On y retrouvera en main event la championne des poids pailles Xiong Jing Nan (15-2), qui défendra son titre contre la brésilienne Michelle Nicolini (6-2) qui signe son grand retour après deux ans.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mattr
Mattr
3 mois il y a

Merci pour l’article, très cool à lire.
J’ai hâte d’aller mater les combats

Bastoun
3 mois il y a
Répondre à  Mattr

Yep, merci pour cet article très fourni sur cet event du One.

2
0
N'hésitez pas à commenter ! x
()
x