Home ARTICLES Interview Cédric Doumbé – « Je veux être le combattant ultime »

Interview Cédric Doumbé – « Je veux être le combattant ultime »

Clrea

Cédric « The Best » Doumbé, 26 ans seulement a déjà un très gros parcours en kickboxing avec une fiche de 70-7-1. Il a notamment été champion welterweight du Glory en 2016/2017 et prévoit prochainement une transition en MMA. Nous sommes partis à la rencontre de ce champion français qui prépare un combat contre Harut Grigorian, actuel champion welterweight au Glory 64 qui aura lieu à Strasbourg le 9 mars !

ActuMMA : Comment te sens-tu, comment se passe ta prépa ?
Cédric Doumbé : Ma prépa se passe bien. Je suis dans la phase un peu difficile de la perte de poids, 10kg à peu près mais ça va !

AM : Quelle est ta journée type en ce moment ?
CD : Matin entrainement prépa physique soit piste, soit côte soit entrainement à la salle de musculation, en circuit training, etc… selon le coach. Le soir entrainement de boxe, kickboxing, pied poing, au sac, en situation ou en sparring. 6 jours sur 7 avec le samedi un footing récup d’une heure et demie.

AM : Peux-tu nous parler de ton prochain adversaire que tu combats au Glory 64 le 9 mars pour la ceinture welterweight : Harut Grigorian ? 
CD : C’est un bon adversaire, humainement gentil, sportivement ce n’est pas un boxeur très intelligent. Il n’a pas une boxe extraordinaire, il n’est ni stratégique, ni technique. Son seul atout c’est la puissance, il frappe très très fort. L’objectif c’est de rester vigilant tout le combat, gagner par KO ou en lui brisant les appuis avec des low kicks. Dans tous les cas s’il n’y a pas d’arrêt je gagnerai au points.

Glory Kickboxing

Qui aimerais-tu affronter par la suite au Glory ?
Il n’y a personne que j’aimerais affronter en particulier mais je sais qu’après Harut viendront je pense Murthel Groenhard (68-23-3), Alim Nabiyev (50-7-0), tous ceux qui sont proches dans le classement.

Combien de combats prévus encore au Glory ?
J’ai 2 ans de prévus sur mon contrat.

Nous avons entendu dire que tu étais intéressé par une transition en MMA ? Pourquoi ? Es-ce toujours d’actualité ?
Oui, c’est d’actualité. Je suis un homme de challenge. En kickboxing j’ai déjà fait champion du Glory il n’y a rien au dessus. Après avoir défendu la ceinture je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autre. Mon objectif c’est d’être une superstar dans ce milieu, de marquer les esprits, marquer l’histoire. Je suis le premier français à avoir obtenu cette ceinture prestigieuse du Glory. Je serai le seul français à la garder et à la défendre aussi longtemps. Et ensuite je serai le seul français à avoir fait la transition en MMA, en étant champion du Glory, et à devenir champion de l’UFC, du Bellator ou d’une autre organisation.

AM : Comment prépares-tu cette transition ? As-tu un background en lutte, JJB ? D’ici combien de temps ?
CD : J’aime beaucoup la lutte, j’ai voyagé aux Etats-Unis pour m’entrainer en MMA. C’est un sport très différent. J’irai m’installer fin 2019 aux USA pour m’entraîner en parallèle en MMA.

AM : Que penses-tu de la catégorie welterweight UFC à l’heure actuelle ?
CD : Je pense qu’elle est un peu morte c’est dommage, avec Tyron Woodley qui est champion et d’autres combattants pas très connus, du moins que je ne connais pas moi à part le nigérian Kamaru Usman. Ça va faire du bien que je vienne dans cette catégorie pour la raviver. On n’entend parler que des poids lourds et des poids légers avec McGregor alors qu’au Glory c’est tout l’inverse. C’est la catégorie welterweight dont on attend le plus parler et je pense que c’est dû à moi, à mon personnage, à mon tempérament et à ma boxe.

AM : Y a t’il des athlètes qui t’inspirent en kickboxing et en MMA et pourquoi ?
CD : Y’a personne qui m’inspire vraiment en kickboxing… à par moi-même (il rit). En MMA j’aime beaucoup le style de McGregor, en anglaise celui de Floyd Mayweather. Pour revenir au MMA, j’aime le style de lutte de Khabib aussi, en fait je suis assez polyvalent. Y’a pas qu’un style qui me plait. J’ai envie de prendre le meilleur chez chaque combattant et d’être le combattant ultime… Des athlètes comme Georges St-Pierre c’est pas vraiment ma génération, le striking à l’époque n’était pas vraiment développé. Alors que maintenant on a des combattants de MMA qui ont un très bon striking comme Israël Adesanya ou Conor McGregor. Je vais faire partie des athlètes MMA qui ont un parfait striking !

AM : Que peut-on te souhaiter pour 2019 ?
CD : Que des victoires et surtout aucune blessure !

 

Cédric Doumbé combattra Harut Grigorian pour le ceinture welterweight du Glory à Strasbourg le 9 mars.

Commandez vos billets pour le Glory 64 du 9 mars en cliquant ici

Glory Kickboxing

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
DazBastoun Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Bastoun
Invité

Pour l’instant, c’est surtout le melon ultime qu’il a l’air d’avoir…

Daz
Invité
Daz

Il a raison de se la peter il sait ce qu’il vaut a sa place je ferai pareil… Quand il est arrivé dans le kick boxing en provenance du full il annoncait deja etre le meilleur combattant francais voir mondial… Tout le monde lui a rit au nez ou jetté des pierres sur les reseaux… On a vu le resultat.