Home ARTICLES D.Reyes met en doute « l’athlétisme » des anciens adversaires de Jones

D.Reyes met en doute « l’athlétisme » des anciens adversaires de Jones

À l’approche du jour J, les échanges s’intensifient entre les deux main eventers de l’UFC 247. Cette fois la bombe a été lâchée par le challenger.

Dominick Reyes a remis en question les capacités athlétiques des précédents adversaires de Jon Jones. Ce qui a donné l’occasion au champion mi-lourds de redoubler d’agressivité verbale contre son prétendant de l’UFC 247. Le challenger a ensuite persisté dans son idée. Synthèse de ces échanges.

Jones « Avoir été trop longtemps un gros poisson dans un petit étang lui est monté à la tête« 

Au cours d’un épisode du Countdown concernant l’événement de samedi, Reyes a déclaré : « Jones n’a jamais combattu quelqu’un avec mon QI sportif. Il a combattu des lutteurs, il a combattu des strikers, mais jamais des athlètes ».

« C’est probablement la chose la plus stupide que j’ai entendue depuis un moment« , a riposté le champion par une formule concise. Avant de développer les CV de ses anciennes victimes, à savoir un véritable who’s who de la division mi-lourds. Bones en a même profité pour moquer les ambitions vaines de Reyes en NFL.

« Daniel Cormier a participé aux finales de la NCAA et aux Jeux Olympiques, Ovince Saint Preux a lutté en Division I, Ryan Bader est l’actuel double champion du Bellator, Vitor Belfort a été aussi rapide qu’explosif, Lyoto Machida est dans les arts martiaux depuis l’âge de 5 ans, Glover Teixeira a enchaîné une vingtaine de succès avant de me rencontrer, mais là aussi aucun de ces gars n’était un athlète, je suppose« .

« Dominick Reyes est l’un des plus grands athlètes de l’histoire de l’Apple Valley. Être un gros poisson dans un petit étang pendant si longtemps lui est vraiment monté à la tête. En frappant sur des boîtes de conserve, il est convaincu qu’il est un meilleur athlète que la plupart des gens. S’il était si dur, il aurait gagné les championnats de lutte de l’État de Californie, serait passé en Division I, ou aurait au moins obtenu un accès à la NFL. Cet homme délire.« 

Reyes « Les sports traditionnels exigent un niveau supérieur d’ahtlétisme et de concentration« 

Reyes ne s’est pas démonté suite à la lourde charge du champion à son encontre. Aussi, l’ancien footballeur universitaire a développé ses propos au cours d’une conférence de presse.

« Je parlais du fait d’être un athlète traditionnel : base-ball, football, basket-ball, athlétisme. Ces sports sont différents des arts martiaux. Ils exigent une quantité différente d’athlétisme et de concentration. Si vous ne comprenez pas ce point de vue, tant pis pour vous.« 

« Il s’agit d’atteindre un très haut niveau d’athlétisme. C’est apprendre les subtilités du mouvement. Les gars n’étudient pas cet aspect-là avant d’entrer à l’UFC. Il y a tellement de subtilités pour devenir un athlète de haut niveau, la plupart des gens ne le réalisent pas« .

Indépendamment de ses origines sportives, Jones est donné largement favori pour conserver son titre ce samedi soir. « Bones » a retrouvé sa ceinture dès son retour contre Alexander Gustafsson en décembre 2018. Il l’a depuis défendu contre Anthony Smith et Thiago Santos.

« C’est normal« , a déclaré Reyes à propos de son statut d’outsider. « C’est Jon Jones. Il est au sommet pour une bonne raison. C’est un grand champion. Ce serait étrange que je ne sois pas considéré comme l’outsider. Tout se déroule exactement comme la logique le veut. »

Reyes « Oui, c’est arrivé vite, mais grâce à mon travail acharné et mon souci du détail.« 

Reyes est rapidement apparu sur les radars comme un possible candidat au titre mi-lourds de l’UFC. Il y a seulement deux ans et demi, « The Devastator » a fait ses débuts dans l’Octogone, balayant Joachim Christensen en seulement 29 secondes. Il a depuis accumulé cinq autres succès, le dernier en date devant l’ex-champion poids moyen Chris Weidman.

« Je ne dirais pas que c’est arrivé comme un tourbillon« , a déclaré Reyes. « J’ai vécu ça au jour le jour. Sans doute n’ai-je pas le recul nécessaire, mais oui, c’est arrivé vite. Cependant, c’est arrivé grâce à mon travail acharné et à mon souci du détail.« 

Alors que Jones promet un combat comme Reyes n’en a jamais connu, le Californien dit qu’il va s’appuyer sur des préceptes acquis durant ses années de football universitaire. À savoir une façon de minimiser l’importance du moment.

« Vous pouvez vous inquiéter de toutes ces choses, mais ce n’est qu’une étape à la fois. Nous avions un dicton à l’université : « Quand la route qui s’ouvre devant vous semble décourageante, prenez une respiration et faites le pas suivant« .

Reyes est invaincu à ce jour en 12 rencontres professionnelles de MMA (17-0 en ajoutant ses combats amateurs). Il compte des victoires sur des noms importants du circuit tels Chris Weidman, Volkan Oezdemir, Ovince Saint Preux ou Jared Cannonier. Techniquement, Jones n’a pas connu lui aussi de véritable défaite, sinon une disqualification lointaine face à Matt Hamill. Seule autre ombre au tableau, la deuxième victoire sur Daniel Cormier, transformée en noc ontest suite à un contrôle antidopage positif.

Cet échange sur le « fond » entre les deux protagonistes principaux de l’UFC 247 augmente-t-il votre hype pour l’affrontement ? Soutenez-vous le point de vue de Jones ou celui de Reyes ?

Suivez-nous sur : FACEBOOK INSTAGRAM

Source : Sherdog.com

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MoamèmYann ArchikSolid snake_21 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Solid snake_21
Invité
Solid snake_21

De mieux en mieux, il fera moins le malin lorsque Bones lui mettra une branlée…

Yann Archik
Invité
Yann Archik

Je trouve que Reyes à pas tellement de style, et là comme ça, je le vois vraiment pas dominer Bones, mais après je me dis que vu les gros noms sur son tableau de chasse, je suis peut être passé à côté de quelque chose…
En tout cas une chose de sûr, son trash talk est d un niveau 3 ème division senior.

Moamèm
Invité
Moamèm

Je suis pas fan de Jon Jones, mais là faut vraiment qu’il le désosse, Reyes est d’une arrogance qui fait presque jeu égale avec Rockhold, j’espère qu’une défaite va le calmer.
Il est bon certes, mais il évolue dans une catégorie en manque de grands talents, et il n’a rien montré d absolument incroyable jusque-là.
Je vois du Johnny Bones classique, crescendo avec un finish à la fin parce que je pense qu’il est passablement énervé de l’attitude de Reyes.