Home ARTICLES Penn vs Rodriguez : BJ a-t-il encore la motivation suffisante pour gagner ?

Penn vs Rodriguez : BJ a-t-il encore la motivation suffisante pour gagner ?

C’était en novembre 2010. Cela n’a pas l’air de faire si longtemps. On se souvient de Penn murmurant dans sa barbe comme un vieil homme devant un arrêt de bus avant de châtier Matt Hugues en 21 secondes à l’UFC 123. Pourtant, sur l’horloge sportive, ce moment remonte à des lustres.

Rodriguez, ce jeune combattant qui n’a presque rien à perdre

Ce qui nous mène à l’autre paramètre important du combat de l’UFC Fight Night 103. Yair Rodriguez, l’homme qui sera dans la cage avec Penn ce dimanche, avait 18 ans quand Penn et Hugues se sont affrontés. Il était à un an de ses débuts professionnels.

En somme, la carrière de Rodriguez s’est construite pendant que Penn perdait ou vivait en retraite temporaire. Maintenant, les deux combattants de MMA sont prêts à en découdre pour dessiner les contours de leur avenir.

Il est très compliqué de savoir où se situe Penn de nos jours. Presque impossible. Il semble s’être montré plus patient et assidu que pour ses retours précédents. Mais à 38 ans, avec une absence des rings de deux ans et sans une réputation d’obsédé de l’entraînement — même à la belle époque — Penn a des allures d’énigme.

Quand il s’agit de Rodriguez, là, on sait à quoi s’attendre. Il y a de fortes chances qu’à un moment donné, ses pieds quitteront terre dans une tentative de toucher l’adversaire. On peut parier que dans les premières minutes, il exécutera un coup tournoyant. Il tentera des attaques ambitieuses, voire complètement dingues. Tout dépend de votre vision des arts martiaux mixtes. Et au moins un ou deux toucheront au but.

Et même s’ils ratent leur cible, ce n’est pas une catastrophe. Même si Rodriguez en fait trop et que Penn le calme avec un KO, il restera toujours un espoir du MMA battu par une légende. Des talents moins prometteurs se sont remis de défaites bien plus graves.

En réalité, c’est Penn qui prend le plus gros pari. On le sait parce qu’on a déjà vu ça autrefois. Souvenez-vous lorsqu’il est sorti du silence en 2014 pour défier Frankie Edgar. Après son revers, BJ s’est réellement posé la question de l’intérêt de ce retour un peu bête.

La carrière de BJ est-elle déjà terminée ?

La réponse qu’il a trouvée semblait simple : il voulait être sûr que sa carrière était bien terminée. Mais après réflexion, cette explication ne lui convient plus. Elle est incomplète. Voilà pourquoi il est si difficile de savoir à quoi s’attendre avec lui. Ce n’est pas seulement une question de compétences pugilistiques. C’est aussi une question de motivation. Qu’est-ce qui motive BJ Penn à remettre les pieds dans l’Octogone après des années de disette ?

Les chances de le voir remporter un nouveau titre sont minces. Et encore, cette assertion est extrêmement généreuse. Ses chances de tirer un bon cachet de ce match sont bonnes, mais pas au point de bouleverser son train de vie déjà confortable.

On ne peut pas dire qu’il n’y aucune chance de le voir donner un coup de fouet à sa fin de carrière, mais il faut reconnaître que les probabilités sont plus en faveur d’une contre-performance qui ternirait son image. Ce qui permet d’identifier deux explications au retour de BJ. La première est qu’il ne souhaite pas terminer sa carrière sur une série de trois défaites. Et qui pourrait lui en vouloir ? Ces trois défaites lui ont laissé un arrière-goût d’inachevé et pour ne pas que ce sentiment perdure, sans doute qu’il en est venu à penser qu’une ou deux victoires de plus feraient une différence.
La seconde possibilité est que le natif d’Hawaï ne sait pas à quoi ressemblera sa vie en dehors du combat. Ce faisant, il essaie de repousser cette confrontation à la réalité aussi loin que possible. Et il n’est pas le seul à se comporter ainsi.

La vie d’un combattant n’encourage pas les projets à long terme. Et à un moment donné, au bout du chemin sportif, chaque combattant se retrouve confronté à la réalité, à la vie telle qu’elle est. Parfois, on cherche un peu de distraction pour fuir l’inéluctable. C’est peut-être ce que BJ Penn fait. Peut-être éprouve-t-il le besoin de regarder dans une autre direction que celle de la retraite.

Est-ce une raison suffisante pour entrer dans la cage face à une boule de feu de 24 ans ? Peut-être pas. Mais, on a vu des combattants prendre des décisions bien pires que celle-ci dans le passé.

Peu importe ce que Penn cherche, rien ne garantit qu’il puisse le trouver dans la cage. Ce n’est pas quelque chose qu’on trouve par terre, là où le sang coule derrière votre tête les mauvais soirs. On le sait désormais, parce que BJ Penn a déjà cherché de ce côté-là !

Traduit et adapté d’un article publié par MMAJunkie.com