Home ARTICLES Junior Dos Santos est-il prêt à revenir au plus haut niveau ?

Junior Dos Santos est-il prêt à revenir au plus haut niveau ?

Combattre à tout prix.

Cela n’a pas été simple, mais l’ancien Champion poids lourds UFC a enfin trouvé un adversaire. Après avoir soigné une blessure qui l’a mis hors-service depuis avril, Dos Santos (12-3 à l’UFC) affrontera Stefan Struve à l’UFC Fight Night 105, le 19 février.

Struve n’a jamais figuré dans les priorités du Brésilien, alors comment ce match se positionne-t-il dans son plan de retour ?

« Ce que je voulais, c’était combattre. Donc, j’ai été ravi d’apprendre qu’il acceptait le match. Cette affiche n’a pas l’air percutante, mais certains candidats ont décliné l’offre et ont trouvé des excuses pour se défiler.  Struve reste sur de bons résultats, de belles victoires. Il est proche du Top 10 et je suis certain que nous aurons un bon combat. »

Si ce duel ressemble à un rematch de l’UFC 95, où Junior l’avait emporté par TKO, les deux protagonistes ne sont plus les mêmes.

« Struve a réellement amélioré son stand-up, mais je considère toujours qu’il a de bonnes armes au sol. Comme lors de son dernier combat (contre Daniel Omielanczuk). Il a bien combattu et c’est un adversaire qui représente un réel danger. […] Pas étonnant qu’il ait mis un KO au Champion actuel. Moi aussi j’ai battu Miocic, mais c’était à la décision après un combat difficile. Le seul homme qui l’a couché, c’est Struve, et je ne pense pas que l’UFC ait organisé par hasard un match entre les deux athlètes qui ont battu l’actuel Champion. »

 

« Je ne demande pas un title shot, j’en mérite un »

Bien que le résultat de ce match soit en mesure de donner au vainqueur un statut de challenger, un autre duel pourrait lui aussi déterminer le prochain aspirant au titre : le choc Werdum-Velasquez de l’UFC 207.

Dos Santos admet que ce clash pourrait remettre en question ses plans. Sans être sûr des projets de Miocic, il reste convaincu qu’une belle performance face à Struve le mettra en meilleure position que ses semblables.

« J’ai entendu que Velasquez devait subir une intervention chirurgicale. En cas de victoire pour lui, je serai avantagé. Dans le cas de Werdum, je ne pense pas qu’il fasse un adversaire plus intéressant pour le Champion. […] Werdum a perdu contre lui récemment. »

Dos Santos sait que l’UFC aura le dernier mot, mais il préfère positiver. En fait, ce n’est pas qu’il veut un combat pour la ceinture, mais plutôt qu’il estime en mériter un.

« Je ne demande pas un title shot, j’en mérite un. J’ai vaincu Ben Rothwell, le gars qui devait combattre pour l’or, avant même Overeem. Il a perdu quelques points dans le classement, mais je n’en ai pas gagné. »

 

« J’ai douté de mes capacités en j’en ai payé le prix »

Quand sa chance arrivera, Cigano sera prêt. À 32 ans, l’ancien Champion affirme avoir eu le temps de penser à ses erreurs. Plus que ses aptitudes au combat, il croit désormais que c’est la nouvelle confiance qu’il s’est forgée qui le mènera à la place de numéro 1.

« J’ai beaucoup mûri, notamment sur le plan mental. Psychologiquement, je suis plus fort. Quand j’ai échoué par le passé, je me suis accordé la possibilité de faire des erreurs, comme de douter de ma défense sur les takedowns et au sol. Et quand on doute, il y a de fortes chances pour que les échecs se produisent.»

À présent conscient de ses qualités, de sa capacité à devenir le leader de sa catégorie, Dos Santos est prêt à en découdre.

« Ce combat contre Stefan Struve va me permettre de montrer à tout le monde pourquoi je suis à l’UFC. J’ai l’impression que les gens se posent des questions sur mes capacités et mes propos. Cela me paraît normal vu les moments que j’ai traversé. Désormais, c’est à moi de leur prouver qu’ils ont eu tort. »

 

 

Traduit et inspiré d’un article de mmajunkie.com